Hotel Falknerhof
Vous préférez appeler ?

Timmelsjoch

Sölden - Timmelsjoch

Le Timmelsjoch se trouve à une altitude de 2.509 mètres, entouré de majestueux sommets de 3.000 mètres. Pour les cyclistes, ce col compte parmi les plus difficiles des Alpes. Chaque année, il fait partie du marathon cycliste Ötztaler Radmarathon et a déjà figuré parmi les étapes du Giro d’Italia (1988) et du Tour Transalp. Les gros efforts fournis pendant l'ascension sont pourtant récompensés par les routes sinueuses incroyablement découpées dans les versants abrupts et le panorama inoubliable sur les glaciers des Alpes de la vallée Ötztal.

L'accès côté nord du Timmelsjoch est réellement varié - au début encore marqué par la verdure, en haut, c'est un paysage pierreux et aride qui attend les cyclistes avec des gravats que l'on retrouve dans le nom de "Timmel". S'ensuit un tronçon court qui peut être mis à profit pour faire une pause. Ici, d'offre déjà la vue sur la longue rampe à travers la vallée Timmelstal, avant qu ela route reparte en côte raide jusqu'au col à 2509 m d'altitude.

Avant de redescendre, le Rasthaus Timmelsjoch incite à faire une pause bien méritée. Les vues au loin sur l'univers des montagnes et glaciers font bien vite oublier les efforts musculaires.

Sur le chemin du retour, la descente vers Sölden est un pur régal, chargé d'adrénaline. Seule la montée sur 150 m de dénivelé est vraiment ardue. C'est en montant ici que le marathon cycliste Ötztaler Radmarathon s'est souvent décidé ou a considérablement compliqué la route de tel ou tel participant vers Sölden. À partir de là, on roule vers Sölden sans efforts, à quelques exceptions près


Conseil de pros
Un trajet vers le Timmelsjoch juste après l'ouverture de la saison fin mai, avec des murs de neige allant jusqu'à 5 mètres de haut, est tout les ans un événement particulier.

difficulté | difficile
durée | ca. 3,5 h
distance | 48 km
montée | 1.537 hm
descente | 1.537 hm